Biotista

Biotista


The social networks

Tags: , ,


  1

chronique-social-network-biotista

Avant de commencer, je tenais à préciser que le grand Mark Z. a parfaitement fait son travail en me rendant complétement accro des réseaux sociaux…

Je suis sur Facebook depuis 2007, j’ai découvert Twitter grâce à Biotista, Hellocoton également, je fais des apparitions sur Pinterest et depuis l’été dernier, je ne jure que par Instagram (racheté par Facebook d’ailleurs !). On peut dire que oui, j’adore Instagram. Il faut dire qu’avec toutes ses applications annexes qui nous permettent de transformer nos photos, je n’ai pas fini de découvrir, d’apprendre et surtout de partager et de beaucoup m’amuser !

Mais il n’empêche que ces réseaux sociaux à outrance me perturbent… parfois…

J’ai dans mon entourage des ados qui ont/vont atteindre leurs 13 ans, leur majorité facebookéenne (whaou !) et une de leurs premières requêtes pour leur anniversaire est d’ouvrir un compte Facebook… Dérangeant, non ? On me demande mon avis et la réponse la plus facile à donner est de conseiller d’attendre encore un peu; mais dans bien des cas, cela relève de l’affaire d’état et c’est quasiment impossible… L’affaire tourne au drame dans les chaumières et il est plus facile de céder…

Et là, c’est parti pour le grand déballage ! Les photos sans queue ni tête, les commentaires bourrés de fautes, d’abréviation et aussi d’injures. Les statuts postés au milieu de la nuit qui révèlent que l’ado en question ne dort pas. La liste pourrait être encore plus longue, mais je pense que vous avez compris la situation.

Difficile pour nous, adultes, de gérer comme il le faut toute cette masse d’informations incessantes et souvent inutiles… Bienvenue dans la sociale réalité !

Je dirais que les « jeunes adultes » savent un peu mieux gérer leur image sur le web. Ils ont bien compris que les recruteurs de leur « potentiel » job se trouvent aussi sur la toile et que personne n’est à l’abri d’un mauvais tag sur une photo (Maman tagger quelqu’un sur une photo signifie mettre son nom sur son visage sur ladite photo !). Alors ils se préservent, tant bien que mal…

Nous sommes aussi quotidiennement confrontés, sur les réseaux sociaux, à tous nos « amis », « followers », « abonnés », etc qui mettent en scène leur vie. Vous savez, ceux qui ne nous montrent que ce qu’ils veulent bien nous montrer, ceux qui ne posteront que des photos sublimes, simplement pour recueillir le plus de « like » possible ! J’avais plutôt tendance à croire à tout cela et à me dire que ma vie n’était que platitude par rapport à la leur et je me suis rendue compte qu’aucune vie n’est plus idéale qu’une autre et que moi aussi j’avais des bons moments ; non mais !

C’est la raison pour laquelle j’hésite maintenant à poster des photos trop persos et que les natures mortes et objets ont remplacé les visages de ma famille et des mes amis (sauf exception !). Mais je m’amuse quand même, si ce n’est plus, à mettre en scène non pas ma vie (ça ne m’intéresse pas), mais des petites tranches de vie quotidienne qui attirent mon regard et que je prends plaisir à revoir postérieurement et à partager avec mes amis.  Car oui, à la différence de pas mal de personnes, mes « amis » sur Facebook sont des personnes que je connais réellement, que je saluerais si il m’arrivait de les croiser dans la rue !

Voilà un résumé « soft » de ma vision actuelle des réseaux sociaux, comme toute chose elle n’est pas figée loin de là, elle évolue. C’est volontairement que je ne l’ai pas étayée d’exemples plus concrets, car je ne savais pas comment les citer, sans froisser certaines personnes auxquelles je tiens…

Je vous souhaite une belle semaine emplie de jolies découvertes sur les réseaux sociaux !





Rendez-vous sur Hellocoton !




Vous aimerez peut-être :

Celine

Elle aime l’opéra italien, les lustres à pampilles et les romans policiers américains. Craque pour un risotto aux crevettes chez l’italien du coin ou un buryani au poulet dans son resto indien favori. Oui elle boit des mojitos, elle les prépare même! Adore avoir les pieds dans l’herbe fraîche et qu’on lui raconte de belles histoires. Les voyages font aussi partie de ses parties de plaisir, même si il lui reste encore beaucoup d’endroits magiques à découvrir. Elle se ressource le plus souvent sur les bords de la Méditerranée, mais apprécie aussi les sports d’hiver ! Grâce à Biotista, les étagères de sa salle de bains sont exclusivement bio !

social
Recommandé sur Google

Partenariat